Festival Black XS, première édition au Trianon.

Difficile de se faire une place au milieu de la flopée des festivals parisiens. C’est pourtant l’ambition du Black XS qui a eu lieu au Trianon le 22 et 23 novembre dernier. Et pour convaincre le public, rien de tel qu’une bonne communication, en invitant Philippe Manoeuvre comme parrain par exemple, mais aussi une programmation au top. L’organisation de cette première édition a réussi son coup en invitant entre autre Au Revoir Simone, Talisco, Temples, ou encore Lilly Wood And The Prick. FreakShow Magazine a pris part à cet événement sur l’invitation d’un label de disque l’espace d’une soirée. Outre les différents goodies, sacs, parfums à l’honneur du sponsor, les hôtesses d’accueil nous ont remis un bracelet magique. Equipés de LEDs multicolores et synchronizés à distance, les bracelets ont scintillé toute la soirée en suivant les ambiances et les rythmes des différentes musiques.

_DSC9155

C’est le groupe Arthur Beatrice qui a ouvert la soirée. La voix de la chanteuse nous rappelle très fortement celle d’Hannah Reid, l’incontournable star de London Grammar. Tout de suite après place aux américaines d’Au Revoir Simone. Trois drôles de dames inspirées par des synthés qui ressuscitent les sonorités des années 80. La recette est plutôt bonne. C’est même amusant dans un premier temps, hypnotique parfois, mais le set finit par lasser et semble ennuyer les premiers rangs. Il faut dire que ces derniers regorgent de fans de Thomas Azier, le prochain artiste à investir la scène. La version masculine de LaRoux, excelle dans un style électro dansant qui semblent ravir son public. Les compositions sont très efficaces, et le dernier morceau transforme littéralement la salle du Trianon en véritable boite de nuit. Projection vidéo, stroboscopes, ce titre tout en progression exalte les spectateurs qui terminent en quasi transe, des centaines de bras en l’air qui exhibent autant de bracelets qui clignotent encore sur les derniers coups de basse.

_DSC9588

La tête d’affiche ce soir c’est Temples. Les britanniques jouent un rock très atmosphérique, aux inspirations psychédéliques. Tandis que des émulsions de différents liquides colorés sont projetées sur l’écran géant, notre esprit s’évade en suivant les mélodies enivrantes de guitare. Salué par ses pairs tels que Noel Gallagher d’Oasis ou Johnny Marr des Smiths, le « meilleur nouveau groupe au Royaume Uni » était indéniablement un excellent choix pour ce festival, même si nous cherchons encore la pertinence de l’avoir fait succéder à Thomas Azier.

Situé dans l’agenda entre l’inégalable festival Les Inrocks et le foutraque Bring The Noise, la première édition du Black XS a cependant réussi à tirer les marrons du feu le temps d’un week-end. C’est au total une dizaine d’artistes qui se sont produits sur la scène du Trianon pour le plaisir de nombreux spectateurs qui ont répondu présents.

William Soragna

Tagged under:

Pin it

William Soragna conjugue sa passion pour la musique et son talent de photographe pour illustrer les articles de Freakshow magazine.

Log in or Sign Up