Fin de tournée pour Gaz Coombes à la Maroquinerie

L’histoire entre Gareth Michael –Gaz- Coombes et la musique débute il y a une vingtaine d’années. Encore adolescent, l’anglais se lance dans l’aventure avec sa première formation The Jennifers. Après une tournée d’un an et un succès plutôt mitigé, Gaz tourne la page et crée quelques temps après, avec un ami et un collègue de travail, le groupe Supergrass. Cette fois la réussite est au rendez-vous. Le groupe enchaine les albums studio pendant une quinzaine d’années. Tous entreront dans le top 20 en Angleterre. Après une courte collaboration avec les Hot Rats, Gaz officie désormais en solo depuis quatre années, et il vient de sortir son deuxième album Matador.

Fans des singles de Supergrass dont l’exceptionnel Alright, Freakshow magazine s’est rendu à la Maroquinerie pour profiter du dernier concert de la tournée de Gaz pour accompagner la sortie de son nouvel opus. Le chanteur a pris pour habitude de terminer ses tournées à Paris, depuis que Supergrass y a joué son tout dernier concert le 15 juin 2010. Le visage singulier du chanteur nous remémore instantanément la première fois que nous l’avions découvert dans une vidéo de Supergrass avec ses grosses pattes caractéristiques (aka sideburns).

Cette soirée sera articulée exclusivement autour des deux albums solo de Gaz. Dommage car il nous avait régalé lors de son dernier concert de 2012 au Café de la Danse en interprétant plusieurs morceaux de Supergrass en acoustique. Nous retrouvons à la batterie le musicien de Ride, Loz Colbert, qui l’accompagne depuis le début de sa carrière solo. Il est certes moins démonstratif et possède un style moins particulier que Danny Goffey, mais il est précis et régulier comme un métronome.

Au milieu d’un public très concentré et attentif, nous pouvons lire le plaisir de Gaz sur son visage tandis qu’il s’installe derrière son synthé. Il croit en ses morceaux et a conservé son énergie rock’n’roll même si ses albums solo ne le sont pas vraiment. Le titre Buffalo sert d’introduction magistrale au concert et nous hypnotise. Nous retiendrons de ce concert l’interprétation de 20/20 issu du dernier album, magnifique et émouvante, Break the silence le titre disco-rock, qui a fait danser toute la salle et Hot Fruit qui sera la chanson la plus énergique et rock du concert.

Les photos du live à la Maroquinerie:

Texte: David Paris/William Soragna

Photos: William Soragna

Remerciements: Florian, Thierry @ Caroline international

Tagged under:

Pin it

William Soragna conjugue sa passion pour la musique et son talent de photographe pour illustrer les articles de Freakshow magazine.

Log in or Sign Up