Carpet Burns fout le feu au New Morning. Photos.

Il fait sacrément chaud dans la capitale ce vendredi 26 mai, mais cela n’est encore rien en comparaison de ce que nous nous apprêtons à vivre devant Carpet Burns qui joue sur la scène du New Morning. Ce jeune groupe français est bien décidé à faire monter la température d’un cran supplémentaire en nous offrant une prestation de rock rageur. Pour sa troisième prestation en public, seulement, le groupe ne souffre d’aucune timidité ni maladresse. Bien au contraire, Robin (chanteur), Rodolphe, Victor et Alexis semblent parfaitement maîtriser leur art, et sont à fond dans leur musique.

Pas évident d’ouvrir une soirée à 19h, alors qu’il fait encore jour dehors, et qu’on doit convaincre, dans le cadre d’un concours, un public de non-initiés avec un rock décapant. C’est le Festival Emergenza qui est à l’origine de ce concours qui présente chaque année depuis plus de vingt ans, des groupes émergents dans de nombreux pays. Même si l’organisation ne semble pas toujours au top (problèmes de retour voix ce soir), nous saluons l’initiative de ce festival.

L4941299-Modifier-ModifierPsychedelic rock, Shoegazing, Noise rock et Post-punk sont autant de styles qui inspirent Carpet Burns. Deux guitares, une basse et une batterie qui frappe très fort au milieu d’un son puissant. La prestation de trente minutes (délai imposé par le festival) passe en un éclair. Nous nous ennuyons pas du tout, et nous nous étonnons même de la qualité très professionnelle du groupe. Il nous rappelle parfois Sonic Youth, Hawkwind, les Black Angels, ou encore les morceaux les plus nerveux de Joy Division.  Le prochain EP du groupe est en cours de préparation. Nous vous invitons donc à suivre de près Carpet Burns si vous êtes un adepte de rock au son bien lourd et qui dépote.

texte: William Soragna

photos: Mauro Melis et William Soragna

Pin it

William Soragna conjugue sa passion pour la musique et son talent de photographe pour illustrer les articles de Freakshow magazine.

Log in or Sign Up