Le show shamanique de Thom Yorke. Photos.

Se rendre à un concert juste sur un nom peut parfois mener à vivre une expérience déroutante. C’est ce que nous avons vécu lors du dernier passage en solo du chanteur de Radiohead à l’Olympia. Assez peu au fait de l’actualité de Thom Yorke, nous sommes en effet restés bouche bée devant un spectacle électro dansant et très hypnotique.

_DSC3175Le show débute avec Thom Yorke au clavier sur le devant de la scène, et on comprend rapidement qu’on a un petit retard à rattraper sur ses productions récentes. Très éloigné de Creep, l’artiste semble préférer le rock électro très expérimental. A noter d’ailleurs, sa toute dernière production pour la musique principale du film Suspiria, un film d’horreur, mystérieux et surnaturel.

_DSC2501Après le premier morceau, Thom saisit sa guitare, et se positionne au micro en milieu de scène. La température grimpe, et on sent désormais des vibrations sur le sol provenant du public qui, sur les bonnes ondes du premier morceau qui s’achève, s’est soudainement mis à danser.

_DSC2736Les morceaux suivants s’enchaînent sans réelle coupure. Thom Yorke semble entrer littéralement en transe tel un shaman sibérien. Une vidéo projetée à la fois sur le visage du chanteur et sur un écran géant situé en fond de scène, lui confère des apparences étranges et on peine à voir son visage clairement.

_DSC2962Le chanteur alterne alors ses positions sur scènes, au clavier sur la gauche, au clavier central, avec une guitare dans les bras, parfois aux percussions, ou alors, occupant le devant de la scène, de droite à gauche et de gauche à droite, avec le micro en main. Il apparaît clairement que Thom Yorke ne fait pas que de jouer de la musique, mais la vit littéralement. Cela se voit dans ses attitudes, ses grimaces, et parfois son regard.

_DSC3179William Soragna
Remerciements: Jean-Philippe A. et Manon N. @Beggars France / XL Recording

Tagged under:

Pin it

William Soragna conjugue sa passion pour la musique et son talent de photographe pour illustrer les articles de Freakshow magazine.

Log in or Sign Up