La lumière artificielle la nuit augmente le risque de diabète

Les chercheurs ont montré que l’exposition à la lumière artificielle la nuit peut affecter la santé d’une personne, en particulier la glycémie. L’exposition perturbe le rythme circadien de l’organisme et pourrait augmenter le risque de maladies métaboliques. Cela inclut le diabète. Les chercheurs ont établi un lien entre le risque accru et l’exposition à la lumière artificielle des téléphones portables et des lampadaires.

L’étude a impliqué 98 658 personnes. Les participants ont été interrogés sur leur mode de vie, leurs antécédents médicaux et leur formation. Ils ont également été mesurés pour les niveaux de glucose dans le sang et l’IMC. Les chercheurs ont ensuite assigné à chaque participant un groupe en fonction de leur exposition moyenne à la lumière artificielle. Ceux qui vivaient dans les zones les plus polluées par la lumière étaient plus susceptibles de développer un diabète.

Les chercheurs ont découvert que l’exposition chronique à la lumière artificielle extérieure la nuit est liée à une augmentation des niveaux de glucose, d’HbA1c et de résistance à l’insuline. Ils ont analysé les données de 98 658 adultes chinois âgés en moyenne de 42,7 ans. Ils vivaient en Chine continentale en 2010. Les chercheurs ont évalué l’association entre la lumière artificielle extérieure la nuit et ces effets sur la santé.

Les chercheurs ont également découvert que l’exposition à la lumière artificielle la nuit peut augmenter le risque de cancer. Les résultats montrent également que la lumière artificielle la nuit peut modifier le rythme circadien du corps. Ce changement dans les habitudes de sommeil affecte la libération d’une hormone appelée mélatonine. Cette hormone est importante pour un sommeil sain.

En Chine, l’exposition au LAN extérieur était liée à neuf millions de cas de diabète. Alors que le pays continue de s’urbaniser, le nombre de cas est susceptible d’augmenter. La pollution lumineuse a également modifié les schémas de migration des animaux, ce qui signifie que les animaux ont du mal à observer le ciel. Parce que ces animaux ne peuvent pas voir la lumière des étoiles, leurs habitudes naturelles ont également été affectées.

Les chercheurs ont également noté que l’exposition à la lumière artificielle pendant la nuit peut augmenter le risque de développer un diabète. Le système nerveux sympathique contrôle la physiologie pendant la journée, tandis que le système nerveux parasympathique communique la restauration dans tout le corps la nuit. Les chercheurs ont découvert que dormir dans des pièces lumineuses provoque une résistance à l’insuline, qui se produit lorsque les cellules ne peuvent pas répondre correctement aux effets de l’insuline. Cela oblige le pancréas à produire plus d’insuline, ce qui entraîne une augmentation de la glycémie.

En plus d’augmenter le risque de diabète, l’exposition à des niveaux modérés de lumière artificielle la nuit a également été liée aux maladies cardiovasculaires. Des chercheurs de l’Université Northwestern ont découvert que l’exposition à la lumière pendant le sommeil altère le métabolisme du glucose et augmente la fréquence cardiaque le lendemain matin. L’exposition à la lumière pendant la journée augmente également le rythme cardiaque et active le système nerveux sympathique, ce qui nous rend plus alertes.

Hélène Durand

Je m'appelle Hélène Durand, j'ai 32 ans, et je suis rédactrice freelance pour ce média d'actualité. J'ai commencé ma carrière dans la communication, avant de me tourner vers le journalisme. J'ai ensuite travaillé pour quelques magazines, avant de devenir rédactrice en chef adjointe d'un site d'actualité. J'ai ensuite décidé de me lancer en freelance, et je travaille maintenant à mon compte. Je suis passionnée par les médias, la High-Tech, l'actualité et la culture, et j'adore écrire. J'aime aussi beaucoup voyager, et je profite de mon travail freelance pour pouvoir le faire un peu plus souvent.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page