Martha Gambet : Qui est vraiment la copine de Norman ?

Martha Gambet a choisi de vivre dans l’ombre de son compagnon Norman Thavaud, un des youtubeurs les plus suivis en France. Depuis 2017, cette Française partage sa vie avec celui qui est mieux connu sur internet sous le nom de « Norman fait des vidéos ». Cependant, être en couple avec une star du YouTube franaçs n’a pas complètement propulsé cette Française vers la gloire, elle est active sur Instagram mais reste assez secrète au sujet de sa vie privée. Sur son compte Instagram, elle avait écrit le 26 juin 2019 : « Je pense qu’il est important de garder un minimum de jardin secret sur les réseaux ». En effet, cette trentenaire ne dévoile que très peu d’information à son sujet.

Sa vie personnelle et celle avec Norman

Martha Gambet est une ancienne chef cuisinière qui vit à Paris avec son compagnon Norman Thavaud. Le couple est propriétaire d’un appartement dans la capitale et a eu ensemble une petite fille, Bianca, née en mars 2019. Martha Gambet était déjà maman avant cela : elle a donné naissance à sa première fille Lou en juin 2009. On ne sait pas grand-chose de la vie professionnelle de Martha Gambet, si ce n’est qu’elle semble être impliquée dans des placements de produits rémunérés grâce à plusieurs publications sur son compte Instagram.

Les polémiques autour de sa relation

Martha Gambet est au cœur de plusieurs polémiques en raison de sa vie sur les réseaux sociaux. La jeune femme, originaire de Biarritz, partage souvent des photos et videos d’elle-même pour diverses marques ou lorsqu’elle fait des shootings.

Elle est également la compagne du YouTubeur Norman, ce qui attire beaucoup d’attention sur elle. En novembre 2020, ses followers ont accusé Martha Gambet de profiter financièrement d’eux et de Norman. Cette accusation a été suscitée suite à une video publiée par la jeune femme dans sa maison à Biarritz, placements produits Dyson inclus. Bien que les placements produits soient courants chez les influenceurs digitaux, ses fans n’ont pas pardonné cet acte à Martha Gambet.